UDAF 13
tuteurs familiaux

Actualités

Voir toutes les actualités

Les prix à la consommation en France ont augmenté de 2,3 pour cent sur un an

Les prix à la consommation en France ont progressé de 0,4% en février après avoir reculé d'autant en janvier, et se sont accrus de 2,3% sur un an, a annoncé mardi l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) dans un communiqué.
La hausse des prix le mois dernier provient de l'accroissement saisonnier des prix des services, du renchérissement des produits pétroliers et de l'augmentation inhabituellement élevée des prix des produits frais, a précisé l'Insee dans un communiqué.

Cette dernière augmentation résulte des températures particulièrement basses qui ont affecté la production et l'acheminement des produits frais, ajoute l'institut.

Les prix des produits manufacturés sont restés en revanche quasiment stables (+0,1%; +0,7% sur un an).

Hors tabac, l'indice des prix à la consommation a augmenté de la même manière de 0,4% en février (+2,2% sur un an) et, corrigé des variations saisonnières, il a progressé de 0,1% (+2,3% sur un an).

Les prix des services se sont affichés en hausse de 0,5% le mois dernier (1,6% sur un an). Avec les vacances scolaires d'hiver, l'hébergement de vacances a bondi de 30,8% (5,0 sur un an), tandis que les voyages touristiques tout compris s'appréciaient de 9,8% (0,8%).

Les assurances automobiles ont également augmenté de 2,6% (2,8% sur un an), les péages et parkings de 1,8% (2,5%), l'assainissement de l'eau de 0,8% (5,8%), sa distribution de 0,4% (2,8% sur un an) et les maisons de retraite de 0,3% (2,7%).

A contrario, des baisses de prix ont été observées sur les "autres services culturels" (-2,9%; -2,5% sur un an) et sur les prix des télécoms (-1,3%; -7,6 % sur un an).

L'énergie est toujours plus chère. En février 2012, elle s'est renchérie de 1,0% (7,8% sur un an), dans le sillage de la hausse des prix du pétrole brut. Ce renchérissement a affecté les prix des carburants (1,3% en février; 8,5% sur un an) et ceux des combustibles liquides (4,1%; 16,1%).

Parmi les produits manufacturés, l'habillement et les chaussures ont été stables (+1,7% sur un an). La literie a progressé de 3,1% (7,7% sur un an), la parfumerie et les produits de beauté de 0,6% (2,0%) et l'horlogerie, bijouterie et joaillerie de 1,7% (12,1%).

Des promotions ont été à l'origine de la baisse des prix des automobiles neuves (-1,4%; +0,8% sur un an). Quant aux prix des produits pharmaceutiques, ils ont diminué de nouveau (-0,7%; -1,7%) tout comme ceux des équipements photo et cinéma (-1,1%; -13,9% sur un an) et audio-visuels (-0,5%; -13,1% sur un an).

Les prix de l'alimentation ont augmenté en février de 0,6% (3,8% sur un an) avec une hausse marquée des produits frais (3,0% contre 1,3% en février 2011; +0,2 % sur un an). Ces hausses ont concerné tout particulièrement les légumes (+8,7%).

Hors produits frais, les prix de l'alimentation se sont accrus légèrement (0,2%; 4,4% sur un an). Le prix des alcools a continué de croître (1,9%; 5,8% sur un an) et la taxation des sodas a affecté les prix des boissons gazeuses, jus et sirops (0,9%; 8,5% sur un an).

L'indicateur d'inflation sous-jacente, c'est-à-dire hors prix volatils (produits pétroliers, produits frais...) et prix administrés (électricité, gaz, tabac...), s'est affiché stable (1,4% sur un an).



© 2012 AFP