UDAF 13
tuteurs familiaux

Actualités

Voir toutes les actualités

Baisse du nombre de naissances pour la troisième année consécutive en France

Conséquence inéluctable de l’érosion continue de la politique familiale

En 2017, 767000 naissances ont eu lieu en France, soit 17000 de moins qu’en 2016, après des baisses d’ampleur comparable en 2016 et 2015. L’indicateur de fécondité est passé de 2 enfants par femme en 2012, à 1,92 en 2016, puis 1,88 en 2017, le seuil de renouvellement des générations se situant à 2,1.

Si la tendance se confirme dans les années futures, la France verra non seulement s’aggraver le vieillissement de la population, mais, à terme, celle-ci risque de diminuer.
Ce phénomène extrêmement préoccupant est dû en grande partie au démantèlement continu que subit la politique familiale depuis plusieurs années dans notre pays, démantèlement progressif et pernicieux que l’Udaf n’a cessé de dénoncer.

Depuis 2008, la politique familiale n’a cessé d’être dégradée au gré des plans d’économie qui se sont intensifiés : réforme de la majoration unique d’allocation familiale, détricotage de la PAJE, mise sous conditions de ressources des allocations familiales, raccourcissement du congé parental, décalage du versement de la prime de naissance. Au plan fiscal également, les familles ont été lourdement pénalisées : suppression de la demi-part fiscale des veuves et veufs ayant élevé des enfants, baisses répétées du plafond du quotient familial, fiscalisation des majorations de pension. Le grignotage de la politique familiale continue à se manifester dans un PLFSS 2018 nettement préjudiciable aux familles, quel que soit leur niveau de revenus.

Les familles ne se sentent plus soutenues ni reconnues pour l’immense service qu’elles rendent à la société. Elles perdent confiance en l’avenir : mécaniquement le dynamisme démographique, qui faisait de la France une exception en Europe, s’étiole et la France rejoint la cohorte des pays à faible natalité.

Il est grand temps que les décideurs politiques de notre pays comprennent que la famille est le socle sur lequel repose l’ensemble des forces vertueuses qui donnent vie et dynamisme à la société : jeunesse, éducation, citoyenneté, solidarité, cohésion sociale, dynamisme de la consommation et de l’innovation sont étroitement liés aux effets induits par une politique familiale.

Dans le sillage de l’Unaf, l’Udaf13 demande qu’une loi de programmation sur la politique familiale soit rapidement mise en chantier et votée, afin d’assurer à celle-ci un financement lisible, pérenne et dynamique, et que soit intégrée dans tout projet de loi une étude d’impact sur la vie familiale. L’udaf13 continuera sans relâche son action envers les responsables politiques afin que les erreurs qui ont miné la vitalité démographique de notre pays soient corrigées, et que la famille retrouve toute sa place parmi les priorités des gouvernants.

Christophe MAGNAN, Président de l'UDAF des Bouches-du-Rhône

 

Pour compléter ce communiqué :