UDAF 13
tuteurs familiaux

Actualités

Voir toutes les actualités

Baisse des APL : Extrait de la lettre du président de l’Udaf aux députés des Bouches-du-Rhône

L’annonce de la baisse des aides personnalisées au logement, faite par le gouvernement à la fin du mois de juillet, a provoqué très logiquement au sein de l’opinion publique en général et des familles en particulier, incompréhension et inquiétude. 
Si cette annonce devait se traduire dans les faits il s’agirait alors du troisième coup de rabot sur les APL en 18 mois, que subiraient les familles déjà lourdement pénalisées à de multiples reprises par le précédent gouvernement.
Nous demandons que cesse le processus de ponction systématique des familles via la mise sous condition de ressources ou la diminution pure et simple des divers outils de politique familiale.
Les familles et leurs représentants ne sont pas hostiles aux évolutions mais nous demandons que celles-ci soient discutées, préparées et évaluées. Or, dans le cas présent, l’annonce de cette nouvelle baisse des APL, à quelques semaine de la rentrée universitaire, apparaît d’autant plus précipitée qu’elle ne semble pas avoir été étayée par la réflexion et la concertation approfondies qui s’imposent dans une réforme d’une telle ampleur.
En effet, la baisse des APL de 5€ apparaît comme une opération budgétaire tout à fait inopérante et sans commune mesure avec la grande question du logement en France qui est une des toutes premières préoccupations des Français.