UDAF 13
tuteurs familiaux

Actualités

Voir toutes les actualités

UDAF 13 : 12 propositions pour améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap

La commission Handicap et Société Inclusive de l'UDAF 13 lance 12 propositions de l'UDAF 13 aux élus du département pour améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap.

 

Rappel de quelques chiffres

  • 12 millions de français, sur 65 millions, sont touchés par un handicap (chiffres INSEE 31/12/2014)
  • 8,3 millions : c'est le nombre estimé de proches aidants en France. On chiffre leur contribution à l'Economie française à 164 millions d'Euros
  • 298 361 enfants en situation de handicap étaient scolarisés en France à la rentrée 2012

             -  45 % en école ordinaire — y compris en classe pour l'inclusion scolaire

             -  29% en école ordinaire de second degré — y compris unités d'inclusion scolaire

              - 26% en établissements spécialisés

  • 2,51 millions de personnes avec une Reconnaissance de Travailleur Handicapé (ROTH) bénéficient de l'Obligation d'Emploi des Travailleurs Handicapés (OETH)

La Loi fixe à tout établissement public ou privé de 20 salariés et plus, une obligation d'emploi de travailleurs handicapés à hauteur d'au moins 6% de son effectif total. L'entreprise peut contribuer à l'emploi des personnes en situation de handicap en ayant recours à des prestations fournies par le secteur protégé.

  • 1 022 262 personnes handicapées étaient bénéficiaires, au 31 décembre 2013, de l'Allocation Adulte Handicapé (AAH) qui leur assure un revenu minimum.

Malgré certaines avancées, beaucoup d'efforts restent à faire !

L'Union Départementale des Associations Familiales (UDAF) des Bouches du Rhône, s'appuyant sur le travail des membres de la Commission Handicap et Société inclusive émet douze propositions

 

Un logement adapté pour toute personne handicapée quel que soit son handicap

  • Appliquer la priorité dans l'attribution des logements sociaux aux personnes handicapées ou aux familles ayant à leur charge une personne handicapée et qui vivent dans un logement inadapté. Abroger dans la loi DALO la double peine imposée à ces personnes de l'insalubrité ou de la suroccupation.
  • Intégrer systématiquement dès la conception d'un programme immobilier accessible, conformément à la Loi 2005-102, des logements adaptés au handicap suivant un cahier des charges comparable à celui élaboré par l'association HandiToit Provence.
  • Renforcer la formation des architectes et des urbanistes sur l'Accessibilité Universelle.

 

Accentuer la mise en œuvre du principe de scolarisation de tous les enfants en situation de handicap.

  • Doter chaque établissement scolaire d'une Unité Localisée pour l'Inclusion Scolaire (ULIS) voire mettre en œuvre un accueil encore plus ambitieux en s'appuyant sur la compétence et la complémentarité des professionnels et en confortant les équipes pluridisciplinaires.
  • Développer la formation des enseignants sur le handicap en s'appuyant sur les outils pédagogiques utilisés dans les établissements spécialisés.
  • Pérenniser le statut des Auxiliaires de vie scolaire (AVS) en professionnalisant le métier par la proposition de formations en activité et rendre effectif le contrat de ces AVS sur l'année scolaire et non sur l'année civile.

Au-delà de la pénalisation des entreprises qui n'embauchent pas suffisamment de personnes en situation de handicap, valoriser celles qui remplissent leurs obligations en la matière.

  • Développer de nouvelles pistes incitatives à l'embauche des personnes en situation de handicap comme par exemple permettre à l'entreprise d' accéder à des facilités financières pour la publicité sur ses produits dans les médias publics et introduire des critères positifs dans les grilles d'évaluation pour l'attribution des Marchés Publics.
  • Rendre obligatoire et substantiel dans les Ecoles de RH la formation sur le handicap.
  • Accentuer l'employabilité des personnes en situation de handicap par du tutorat et de l'accompagnement professionnel.

Supprimer les doubles peines des bénéficiaires de l'Allocation Adulte Handicapé :

  • Revaloriser l'Allocation Adulte Handicapé à hauteur du SMIC afin de permettre aux personnes handicapées qui ne peuvent pas travailler du tout d'avoir un revenu décent.
  • Dissocier l'Allocation Adulte Handicapé des revenus des autres membres du foyer.
  • Etendre la Couverture Maladie Universelle (CMU) aux bénéficiaires de l'Allocation Adulte Handicapé et réviser les barèmes de l'Aide Sociale pour leur ouvrir des droits.

En outre, une société inclusive, se doit de faciliter la vie sociale, de privilégier l'accès à la culture, aux loisirs et au sport à l'ensemble des citoyens.

 

>> Télécharger : Handicap-propositions 2017